Nous joindre  Plan du site  Liens  Recherche 
Espace membres
English
 

Reconnaissance gouvernementale

L'existence et la légitimité du Conseil québécois du loisir prennent racine chez ses membres qui déterminent de façon autonome sa mission et ses orientations lui permettant de développer et d'acquérir la reconnaissance des moyens nécessaires pour réaliser sa mission.

Le Conseil a obtenu une reconnaissance gouvernementale à diverses sources. La plus significative s'inscrit dans le Cadre d'intervention gouvernementale en matière de loisir et de sport adopté en 1997 qui confirme que «...le Conseil québécois du loisir joue un rôle de concertation et de représentation à l'égard des organismes de loisir. Il (le gouvernement québécois) lui accordera un soutien financier direct lui permettant de promouvoir et de valoriser les bénévoles et l'organisation du loisir, de réaliser des projets et des événements pour ses membres, ainsi que de mener des études et des recherches, par exemple des études d'impacts économiques dans le domaine du loisir1

Reconnaissant la mission du Conseil notamment à l'égard de favoriser la contribution du loisir dans le développement culturel, économique et social du Québec, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport verse au Conseil un soutien financier annuel qui lui permet de réaliser ses activités et certains mandats spécifiques à l'effet de concerter les organismes de loisir, de former les bénévoles et les intervenants, de promouvoir le bénévolat en loisir, d'assurer la représentation du loisir et de ses intervenants aux plans canadien et international et de faire de la recherche et du développement.

Le Conseil agit également à titre de regroupement (secteur loisir) au sein du Comité aviseur de l’action communautaire autonome, tel que spécifié dans la politique gouvernementale de l'action communautaire.

La reconnaissance gouvernementale du Conseil trouve aussi confirmation auprès de nombreux ministères et organismes gouvernementaux dans le cadre de représentations ou de développement de différents types de collaborations sous forme de projets ou d'ententes de services permettant l'atteinte de leurs propres objectifs.

1 Gouvernement du Québec, Ministère des Affaires municipales. Cadre d'intervention gouvernemental en matière de loisir et de sport - 1997.