sur le site officiel du
Congrès mondial du loisir
Québec 2008

Vous pouvez, grâce à ce module de recherche, trouver et télécharger les présentations faites lors du Congrès mondial du loisir Québec 2008. Vous pouvez faire votre recherche à partir du titre, du jour ou de la lettre correspondant à la communication. Une fois que vous avez trouvé la présentation désirée, vous pouvez la télécharger sur votre ordinateur (clique droit sur votre souris), ou la consulter directement en ligne.

AVERTISSEMENT
Les textes publiés ont été tirés intégralement des communications reçues par les présentateurs. La direction du Congrès ne se tient pas responsable du contenu et des fautes d'orthographe et de syntaxe. Merci de votre compréhension.


  Catégorie  
  Session  
  Journée  

2B22 - Planification et Politiques en Loisirs

La démarche qualité : un enjeu majeur pour un organisme de loisirs communautaire
Georges Lariviere, Université de Montréal (Chambly, Canada)


Au cours des dernières décennies, on observe une émergence de nouvelles formes de loisirs ainsi qu’une concurrence grandissante entre les organismes de services désirant s’approprier une part de marché très segmenté et volatile. Leur développement futur, voire même la survie des organismes de loisirs communautaires, dépend essentiellement de leur capacité à répondre favorablement, et même à dépasser les besoins diversifiés d’une clientèle de plus en plus exigeante. Un corollaire aux constats précédents implique que ces organismes devront modifier plusieurs de leurs « manières de faire » afin de placer les besoins exprimés ou implicites de leur clientèle au centre de leurs préoccupations. Les défis à relever sont nombreux et de taille, les problématiques en constante évolution et les ressources disponibles souvent fort modestes. Face à ces nombreux challenges, l’organisme de loisirs communautaire doit envisager diverses stratégies d’action dont la plus prometteuse est certes, la recherche de la qualité optimale dans l’ensemble de ses activités et modes d’opération. C’est dans cette perspective qu’une démarche d’évaluation de la qualité valide et efficace a déjà été appliquée avec succès auprès de divers types d’organismes communautaires. L’approche préconisée s’appuie sur un référentiel comprenant dix sept éléments constitutifs regroupés sous trois grands axes, soit : a) le management; b) les services et les programmes, c) l’encadrement des participants. L’importance relative de ces éléments peut varier selon la nature de l’organisme de loisirs. Plus grand est le nombre d’éléments considérés et subséquemment évalués, plus le portrait de la qualité est précis. Le processus consiste à dresser un bilan qualité le plus exhaustif possible de l’organisme. À cet effet, divers outils de mesure permettent une évaluation critériée, multidimensionnelle et formatrice. Les résultats obtenus mettent en relief les points forts et les aspects à améliorer, identifient les principaux problèmes et suggèrent diverses pistes de solution. Ce genre d’opération constitue indéniablement un temps fort pour tout organisme de loisirs car elle reflète la volonté des dirigeants de s’engager résolument dans la recherche de la qualité optimale et du développement durable. Georges Larivière Professeur honoraire Département de kinésiologie Université de Montréal.

Accès au document: B22_Georges_Lariviere.pdf

 

Pas de retraite pour le coeur!
Pascale Guilbault, FADOQ (Montréal, Canada)


Dans le but de diversifier et d’élargir notre offre de loisirs, nous avons fait un partenariat entre la FADOQ et CASIRA, organisme militant pour la coopération international. Afin de valider l’intérêt de nos membres (clientèle de 50 ans et plus), nous les avons incités à se manifester. La réponse fut bien au-delà de nos attentes. Plus de 200 personnes ont dû voir leur nom mis sur une liste d’attente, sans compter le nombre affolant de demandes d’information. C’est donc le 26 mars prochain que 15 participants âgés entre 58 et 72 ans s’envoleront pour 5 semaines d’entraide humanitaire au Guatemala. En plus, afin de s’approprier davantage le projet, ceux-ci travaillent pour un projet commun. Ils font des collectes de fond à la hauteur de leur motivation. Leur objectif : Construire une école pour des orphelins et démunis! Pour dynamiser l’image des 50 ans et plus, je crois que certains d’entre eux feraient d’excellents porte-parole de ce projet. La formule de présentation reste à déterminer et la possibilité de faire l’objet d’une présentation kiosque est envisageable.

Accès au document : B22_Pascale_Guilbault.pdf

  

 

Tous droits réservés. 2006 © Congrès mondial du loisir Québec 2008.